Pick of the month January 2018: Palestine

Suite aux déclarations de Donald Trump qui reconnait Jérusalem comme étant la capitale d’Israël, nous vous proposons de démarrer l’année avec une sélection du mois dédiée à la Palestine. Vous souhaitez comprendre la vie des Palestiniens ? Découvrir les enjeux internationaux qui se cachent derrière les négociations de paix ? Ou appronfondir vos connaissances de ce conflit qui n’en finit pas… ?  Notre Pick of the Month vous offre une sélection d’ouvrages sur le sujet.

 

Le conflit israélo-palestinien. Deux peuples condamnés à cohabiter

Le peuple judéo-israélien a réussi la restauration de son indépendance nationale qui met fin à deux mille ans d’exil, d’impuissance et à l’inimaginable Shoah (catastrophe en hébreu). Le peuple palestinien, autochtone, est entré dès le début en résistance devant la menace du sionisme politique. La Nakba (catastrophe en arabe) scella son destin et l’impossible retour en ses foyers. L’Histoire, toujours imprévisible et pour l’heure inachevée, prendra-t-elle enfin la voie de compromis raisonnables ? Cette bande dessinée met en lumière toute la complexité de la question.

 

Vladimir Grigorieff & Abdel de Bruxelles

Le Lombard / La petite Bédéthèque des Savoirs – Tome 18 / 2017 / 60 p.

 

 

 

Un chant d’amour. Le conflit israélo-palestinien au cœur de la société française

Le 17 novembre 2013, au cours d’un repas en petit comité organisé à Tel Aviv en présence de François Hollande et de Benjamin Netanyahou, une artiste locale interpréta la chanson de Mike Brant « Laisse-moi t’aimer ». Au moment du toast, le président de la République française se refusa à entonner une chanson. Mais il rendit hommage au Premier ministre israélien : « Pour l’amitié entre Benjamin et moi-même, pour Israël et pour la France, même en chantant aussi mal que je chante – car je chante mal -, j’aurais toujours trouvé un chant d’amour – d’amour pour Israël et pour ses dirigeants. » Cet épisode, passé inaperçu à l’époque est révélateur des relations étonnantes que la France entretient avec Israël et, par conséquent, avec la Palestine. C’est cette relation spéciale, faite d’amours et de haines, de tensions et non-dits, de collusions et d’incompréhensions qu’explorent dans cette bande dessinée le journaliste Alain Gresh, ancien rédacteur en chef du Monde diplomatique et spécialiste reconnu du monde arabe, et Hélène Aldeguer, dessinatrice et illustratrice.
L’ouvrage, qui paraîtra cinquante ans après la guerre des Six-Jours (juin 1967), raconte un demi-siècle de relations franco-israélo-palestiniennes. Il dévoile non seulement comment Paris a joué un rôle diplomatique central dans le conflit israélo-arabe, depuis plusieurs décennies, mais également comment ce conflit est très tôt devenu une « passion française », agitant les milieux politiques, intellectuels, médiatiques, artistiques et militants. Depuis cinquante ans, et plus intensément encore qu’on ne le croit, expliquent les auteurs, la question israélo-palestinienne est au cœur de la société française.
Alain Gresh & Hélène Aldeguer

La Découverte / Roman graphique / 2017 / 192 p.

 

 

Haifa Fragments

Jewellery designer, Maisoon, wants an ordinary extraordinary life, which isn’t easy for a tradition-defying, activist, Palestinian citizen of Israel, who refuses to be crushed by the feeling that she is an unwelcome guest in the land of her ancestors.

 

Khulud Khamis

New Internationalist book / 2015 / 173 p.

 

 

 

 

 

 

The 51 Day War

Ruin and Resistance in Gaza

Best-selling author reports on Israel’s brutal assault on Gaza in July 2014

Beginning July 8, 2014, Israel launched air strikes and a ground invasion of Gaza that lasted fifty-one days, leaving over 2,000 people dead, the vast majority of whom were civilians. During the assault, at least 10,000 homes were destroyed and, according to the United Nations, nearly 300,000 Palestinians were displaced.

Max Blumenthal was on the ground during what he argues was an entirely avoidable catastrophe. In this explosive work of reportage, Blumenthal reveals the harrowing conditions and cynical deceptions that led to the ruinous war. Here, for the first time, Blumenthal unearths and presents shocking evidence of atrocities he gathered in the rubble of Gaza.

 

Max Blumenthal

Verso / 2015 / 261 p.

“Max Blumenthal’s new book about this Israeli attack [is] so compelling, so necessary … It humanizes this event like nothing else I’ve read … The book is filled with very well-documented history, facts and statistics relevant to what the Israeli military calls Operation Protective Edge. And all of those are both interesting and important.” – Glenn Greenwald, The Intercept

 

 

Palästina erzählen

Inversion als Strategie zur Bewahrung des Eigenen in Dekulturalisierungsprozessen

Auf welche Strategien und Ressourcen greifen Menschen zurück, die von Benachteiligung, Ausgrenzung und Marginalisierung betroffen sind? »Palästina erzählen« geht dieser Frage nach und gewährt wertvolle Einblicke in die Praxis der palästinensischen mündlichen Überlieferung. Mit methodischer Gründlichkeit, kenntnisreicher Sensibilität und Kreativität arbeitet Kawthar El-Qasem das Phänomen der Inversion als Modus Operandi der Überlieferung heraus: Inversion bedeutet eine Vertauschbarkeit, mit der das Eigene (wieder-)hergestellt und weitergegeben werden kann. Mit der Erzählung wird ein Kippbild erzeugt, dem Umkehrbarkeit, Kontingenz und Transformation eingeschrieben sind. Das, was zwischen verschiedenen Deutungen liegt, wird dabei zur Ressource.

 

Kawthar El-Qasem

Transcript Verlag / 2018 / 428 p.

 

La résistance palestinienne : des armes à la non-violence

Dans sa lutte désormais centenaire, le peuple palestinien, colonisé par le mouvement sioniste, a traversé plusieurs périodes correspondant à des contextes géopolitiques très différents. Confronté à un ennemi puissant soutenu par les principales puissances impériales du XXe siècle, le mouvement national palestinien a cru un moment nécessaire et possible d’obtenir la libération par une lutte armée de longue durée. Il a perdu ce pari et, tirant les leçons de ses échecs, il s’est engagé dans une résistance populaire non violente qui a fait l’admiration des peuples du monde dominé et ouvert la voie aus “Printemps arabes”.

 

Bernard Ravenel

L’Harmattan / Bibliothèque de l’iReMMO / 2017 / 154 p.

 

 

 

 

 

Share this