SlidersiteCITIM10
SlidersiteCITIM-7
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Pick of the Month March: « Regards féministes »

Depuis 1977, le 8 mars, Journée internationale des droits de la femme, attire l’attention sur le fait qu’il reste encore beaucoup à faire pour atteindre l’égalité des sexes dans de nombreux domaines. Qu’il s’agisse du statut social ou économique, des possibilités d’éducation, de l’accès à des traitements médicaux appropriés ou de lois protectrices, les filles et les femmes du monde entier sont encore confrontées à de nombreux obstacles.


Le CITIM répond à l’urgence de se pencher sur les questions féministes (et pas seulement le 8 mars) en donnant la parole à une série de femmes pour le présent Pick of the Month, sur des thèmes très variés : dette, quartiers populaires, écoféminisme, décolonisation, racisme intersectionnel, règles sociales. Nous vous souhaitons une bonne lecture !

Nos vies valent plus que leurs crédits – Face aux dettes, des réponses féministes

Dettes et féminismes : deux mots qui déclenchent des réactions presque allergiques chez de nombreuses personnes. Deux mots qui, pour d’autres, ne suscitent rien du tout. Pourtant dettes et féminismes constituent deux des plus grands défis croisés de notre temps.

Partout dans le monde, les femmes subissent les décisions sexistes et colonialistes d’États et d’institutions se préoccupant plus du remboursement des dettes que du sort des humain·es et de la planète. Austérité et incitation à l’endettement privé touchent plus fortement les femmes, sabrent les droits sociaux, paupérisent et accentuent les inégalités aux dépens des conquêtes féministes.

Les autrices explorent les luttes actuelles qui souhaitent « remettre la vie au centre » et s’en inspirent pour déployer un argumentaire implacable pour un non-paiement féministe des dettes, publiques comme privées. Une analyse écoféministe indispensable pour insuffler un nouvel élan à l’économie et privilégier la durabilité de la vie à celle des marchés. (le passager clandestin)

Camille Bruneau & Christine Vanden Daelen

le passager clandestin / 2022 / 288 p.


Un féminisme décolonial

Dans le débat public, être décolonial est une infamie. Dans les universités, dans les partis de gauche et d’extrême gauche, les syndicats, les associations féministes, partout on traque une « pensée décoloniale » infiltrée et funeste pour le vivre-ensemble.

Dans ce livre, Françoise Vergès élucide l’objet du scandale. Le féminisme décolonial révèle les impensés de la bonne conscience blanche ; il se situe du point de vue des femmes racisées : celles qui, travailleuses domestiques, nettoient le monde ; il dénonce un capitalisme foncièrement racial et patriarcal.

Ces pages incisives proposent un autre récit du féminisme et posent toutes les questions qui fâchent : quelles alliances avec les femmes blanches ? Quelle solidarité avec les hommes racisés ? Quelles sont les premières vies menacées par le capitalisme racial ? Pourquoi les néofascismes s’attaquent-ils aux femmes racisées ?

Ce livre est une invitation à renouer avec la puissance utopique du féminisme, c’est-à-dire avec un imaginaire à même de porter une transformation radicale de la société. (La fabrique éditions)

Françoise Vergès, find an interview in English here.

La fabrique éditions / 2019 / 152 p.


La Puissance des mères – Pour un nouveau sujet révolutionnaire

Dans ce livre combatif et plein d’espoir, Fatima Ouassak montre le potentiel politique stratégique des mères. En se solidarisant systématiquement avec leurs enfants, en refusant de jouer un rôle de tampon entre eux et la violence des institutions, bref, en cessant d’être une force d’apaisement social et des relais du système inégalitaire, elles se feront à leur tour menaces pour l’ordre établi.


Ce livre a l’ambition de proposer une alternative politique portée par les mères, autour d’une parentalité en rupture alliant réussite scolaire et dignité, et d’un projet écologiste de reconquête territoriale. Son message est proprement révolutionnaire : en brisant le pacte social de tempérance qui les lie malgré elles au système oppressif, les mères se mueront en dragons.

Fatima Ouassak est politologue, cofondatrice du Front de mères, premier syndicat de parents d’élèves des quartiers populaires, et préside le réseau Classe/Genre/Race, qui lutte contre les discriminations subies par les femmes descendantes de l’immigration postcoloniale. La Puissance des mères est son premier livre. (points)

Prix de l’essai féministe Causette

Fatima Ouassak

Points / 2023 / 208 p.


Black and Female

Being categorised as black and female does not constrain my writing. Writing assures me that I am more the merely blackness and femaleness. Writing assures me I am.

This paradigm shifting essay collection weaves the personal and political in an illuminating exploration of internationally acclaimed novelist Tsitsi Dangarembga’s complex relationship with race and gender. At once philosophical, intimate and urgent, Dangarembga’s landmark essays address the profound cultural and political questions that underpin her novels for the first time. From her experience of life with a foster family in Dover and the difficulty of finding a publisher as a young Zimbabwean novelist, to the ways in which colonialism continues to disrupt the lives and minds of those subjugated by empire, Dangarembga writes to recenter marginalised voices.

Black and Female offers a powerful vision toward re-membering – to use Toni Morrison’s word – those whose identities and experiences continue to be fractured by the intersections of history, race and gender. (faber)

Tsitsi Dangarembga

Faber / 2022/ 158 pp


La Subsistance – Une perspective écofeministe

Écrit par deux sociologues féministes de renom, cet ouvrage est un appel à redécouvrir la subsistance. À travers l’étude de diverses luttes et récits de vie émanant de femmes à travers le monde, les autrices nous invitent à adopter une « perspective de subsistance ». Il s’agit là d’emprunter le point de vue des femmes qui assurent la reproduction de la vie. La subsistance apparaît alors sous un jour nouveau : plutôt que d’être associée à la misère et à l’arriération, elle devient en fait la condition même de notre autonomie, de notre dignité, d’une nouvelle liberté, et la seule perspective viable pour sortir du capitalisme. (fnac)

Maria Mies & Veronika Bennholdt

La Lenteur / 2022 / 427 p.


Drum Dream Girl – How One Girl’s Courage Changed Music

In her city of drumbeats, she dreamed of pounding tall congas and tapping small bongós. She had to keep quiet. She had to practice in secret. But when at last her dream-bright music was heard, everyone sang and danced and decided that both girls and boys should be free to drum and dream.

Inspired by the childhood of Millo Castro Zaldarriaga, a Chinese-African-Cuban girl who broke Cuba’s traditional taboo against female drummers, Drum Dream Girl tells an inspiring true story for dreamers everywhere.

This beautiful picture book was recognized with a Pura Belpré Honor. A strong option for those interested in women’s history and Hispanic History topics.

Margarita Engle, illustrated by Rafael López

Clarion Books / 2015 / 48 pp

Share this